La hiérarchie de la mafia présenté par Eric Duvalet

La hiérarchie de la mafia présenté par Eric Duvalet

Cosa Nostra, à traduire par « Notre Chose » est le nom d’un réseau mafieu d’origine sicilienne dévoile Eric expert de la mafia. Loin de se limiter aux seules frontières de la petite île italienne annonce Jean Duval, l’organisation s’est implantée partout dans le monde, notamment aux Etats-Unis. Structure criminelle planétaire, la hiérarchie de la mafia est aussi très organisée.

eric duval mafia

Les rôles dans la hiérarchie de la Mafia

La Cosa Nostra se compose de « familles » dont les membres sont principalement liés par leur appartenance géographique. Le foyer et siège du réseau basé à Palerme abrite la Coupole (ou commission) considéré comme  l’organe supérieur(de direction. La Coupole supervise et coordonne les activités des différentes familles et choisit de valider ou non toute sanction frappant un mafieux.

La Cosa Nostra repose sur une structure pyramidale constituée de six groupes parfaitement hiérarchisés :

– Le parrain (ou le Don). Chef du clan il détient l’autorité suprême et à ce titre est honoré par tous. Il jouit de l’argent récolté par l’organisation qu’il dirige.

– Le Consiglière. Confident et ami du parrain, son rôle est de conseiller le Parrain et de l’informer des faits au sein du réseau qui lui auraient échappé (détournements de fonds par exemple). Assistant, homme de confiance et véritable bras droit du Don il peut se voir confier des missions très importantes.

– Les Sous-Boss. Compte-tenu de la grandeur du territoire à diriger, le Parrain délègue ses Sous-Boss autrement dit des représentants autorisés à prendre des décisions sur le territoire qu’ils contrôlent tout en restant soumis à son  autorité suprême. On pourrait comparer les Sous-Boss aux Seigneurs qui, au Moyen-Age, exerçaient leur pouvoir sur leurs fiefs tout en obéissant aux ordres du Roi représenté ici par le Parrain.

– Les Capos. Véritables chefs de terrain ils coordonnent le travail des exécutants et font le lien avec les hautes instances mafieuses.

– Les Lieutenants et soldats. Le soldat représente le premier échelon de l’organisation. Le Lieutenant est un soldat un peu plus « gradé » qui mène l’équipe de soldats sur le terrain et profite de la confiance du Capo.

– Les externes ou associés. Ces nombreux acteurs, à l’inverse des membres précités n’appartiennent pas à la Famille mais travaillent pourtant en étroite collaboration avec cette dernière. Il peut s’agir de policiers corrompus, de juges, d’avocats, d’hommes d’affaires, de commerçants.

Comment grimper dans la hiérarchie mafieuse

Seuls les hommes catholiques, de père et de mère siciliens peuvent être membres de la Cosa Nostra. Pour s’intégrer dans cette organisation, la nouvelle recrue est d’abord soumise à des rites initiatiques avant l’épreuve ultime de tuer la personne qui lui aura été désignée. Une fois ces étapes accomplies, elle devient « Homme d’Honneur » et intègre le cercle mafieux.

A l’intérieur de la famille un code d’honneur, ainsi que des règles ou lois sont à respecter comme l’omerta, la loi du silence.

La hiérarchie évolue en fonction de l’ancienneté des membres, de leur dévouement et de leur « rentabilité ». La place de Parrain est uniquement transmissible par hérédité, par les liens du sang. Seul le fils du Parrain peut parvenir à ce statut. Exception cependant fut faite pour Al Capone qui débuta en tant que portier avant de devenir le patron de sa propre organisation.

Lorsque la « tête est coupée », les familles mafieuses savent se réorganiser. Une instance dénommée « panel de décision » se forme en attendant la nomination du nouveau Parrain.

Dans cette organisation parfaitement hiérarchisée, on est membre à vie et l’on ne peut quitter la « Famille » que par la mort ou l’exil. Les mafieux qui manquent à ses règles sont le plus souvent tués ou bannis.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *