A Quiet Vendetta : un roman policier qui raconte l’histoire de toute une vie

A Quiet Vendetta : un roman policier qui raconte l’histoire de toute une vie

À travers un personnage particulièrement attachant et humain, R. J. Ellory nous fait plonger dans l’univers de la mafia par le biais de Vendetta, un roman policier d’exception. Après avoir fait un succès avec « Seul le silence », un roman de serial killer, il enchaîne avec ce récit qui dissèque des histoires violentes à côté de la nature sensible de l’être humain. Le tout est enrichi par un style littéraire d’exception.

Résumé du roman Vendetta de R. J. Ellory

On se retrouve dans Nouvelle-Orléans en 2006 où la fille du gouverneur de Louisiane, Catherine, a été prise en otage par un kidnappeur qui a eu d’audace d’assassiner son garde de corps. Lorsqu’elle fut enlevée, l’affaire est confiée au FBI malgré sa portée politique. L’histoire prend une toute autre tournure lorsque le ravisseur du nom d’Ernesto Perez décide de se livrer aux autorités avec une seule condition : s’entretenir avec Ray Hartmann, un fonctionnaire de la police new-yorkaise avec lequel il va raconter toute son histoire. Il ne s’agit certainement pas du plus méritant des officiers de police. Au contraire, Hartmann répond à une personnalité obscure, est alcoolique et témoigne de plusieurs conflits familiaux. Le présumé va alors relater toute sa vie, notamment celle qu’il a vécue avec la mafia italienne aux États-Unis. Des personnalités connues de l’United States vont être mentionnées tout au long de son récit.

Vendetta : un mélange admirablement atroce entre réalité et fiction

R. J. Ellory est un auteur connu pour instaurer tout d’abord une base solide à son récit avant de s’élancer dans les tournures tumultueuses. En effet, avant d’aboutir à un enchaînement de flash-back et de confessions, la mise en place du récit, nous pouvons l’avouer, est particulièrement longue. Considéré comme un homme qui a toujours eu la situation en main, le tueur transporte les lecteurs dans un voyage fait d’histoire, de révolution et surtout de meurtre. Depuis La Nouvelle-Orléans jusqu’en Floride, en passant par New York, Las Vegas et Chicago, sans oublier Cuba, il retrace toute sa vie au service de la mafia et ne manque pas de mentionner des évènements marquants, tels que l’assassinat de Kennedy et de Jimmy Hoffa. Le récit va de surprise en surprise quant à la recherche de Catherine.

Dans ce roman policier, l’auteur propose des intrigues qui ne laissent pas trop le choix aux lecteurs, obligés de découvrir une toute autre réalité alors qu’ils n’ont pas encore vraiment réussi à assimiler la vérité qu’ils viennent de découvrir. La vraisemblance des personnages est en effet frappante, sans compter la fin du récit qui est surprenante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *